"La diversité est source de créativité et rend les équipes adaptables au changement. Une bonne équipe est composées de spécialistes, ce qui lui permet d'exceller dans tous les domaines. De plus, la diversité des âges et des expériences permet de mieux capter, comprendre et répondre aux besoins des clients."

Par ces phrases, j'espère avoir résumé le point de vue contemporain dominant sur la question de la diversité.

Et pourtant, s'il est séduisant, tout n'est pas si simple : que ce soit au niveau de l'organisation ou de la composition des équipes, le résultat des études scientifiques cherchant à lier diversité et performance est plus que mitigé. Il tend même à indiquer que la diversité est corrélée à une moindre performance.


Faut-il mieux une équipe complémentaire ou homogène lorsque l'on crée un produit ?

J'ai retenu l'étude de Deborah Gladstein Ancona and David F. Caldwell qui est très intéressante car elle porte sur la problématique de création de produit qui nécessite à la fois des capacités de compréhension des besoins, de génération de solutions et d'exécution.
Il en ressort que :



Et la responsabilité sociale de l'entreprise ?

À défaut d'offrir des bénéfices immédiats en terme de performance, les entreprises peuvent voir la diversité comme faisant partie de leur responsabilité sociale. L'étude de Susan Mohammed et Linda Angell a identifié deux mécanismes pour gérer la diversité de manière efficace :



La diversité ethnique et démographique est à la mode. Avez-vous pris en compte la diversité psychologique ?