vendredi 11 octobre 2013

Création d'équipe : diversité, moral et performance

La diversité c'est à la mode. Une équipe diverse, c'est une équipe performante dit-on. La satisfaction au travail, c'est aussi à la mode. C'est bien connu : des salariés satisfaits, ce sont des salariés productifs.

Je vous propose donc le top du top : la création d'une équipe diverse et heureuse au travail. Ceci dit, vous allez voir que vous ne pouvez pas naïvement rassembler des personnes à priori diverses et espérer qu'elles soient spontanément satisfaites. Diversité dit conflit, qu'il faut donc gérer...

3 types de conflits

Au travail il existe 3 types de conflits :
  • les conflits de tâche : quand les membres d'une équipe sont en désaccord sur le contenu d'une tâche
  • les conflits de processus : quand les membres sont en désaccord sur la manière de faire les choses (répartition des rôles et allocation des ressources)
  • les conflits relationnels (affectifs)
En termes d'impact sur la performance, tous les types de conflits ne se valent pas. Être en désaccord sur le contenu d'une tâche est bénéfique car il permet de bénéficier de la diversité des points de vue et des connaissances. En revanche, les conflits de processus et les conflits relationnels sont source de perturbations qui nuisent à la performance.

3 types de diversité

De même qu'il existe plusieurs types de conflits, il existe plusieurs types de diversité :
  • la diversité informationnelle : quand les membres d'une équipe apportent des perspectives et des connaissances différentes, par exemple parce leurs formations ou leurs parcours sont différents.
  • la diversité sociale : quand les membres d'une équipe sont issues de catégories sociales différentes (age, sexe, milieu social)
  • la diversité des valeurs : quand les membres ont des attentes différentes en ce qui concerne les objectifs de l'équipe ou leur mission
Or ces différents types de diversité jouent des rôles différents sur les différents types de conflits :
  • la diversité informationnelle entraîne des conflits de tâche, elle est donc positive
  • la diversité sociale entraîne des conflits relationnels, mais ils semblent être de courte durée
  • la diversité des valeurs entraîne des conflits de processus et des conflits relationnels, elle est donc négative

En résumé : les impacts des types de diversité sur la performance

Eh oui, ce n'est pas simple de fabriquer sa dream team. Si vous vous êtes perdus entre les types de conflits et les types de diversité, voici un schéma qui va vous clarifier les idées :



Pour conclure, voici ce qu'il faut donc retenir pour créer une équipe à la fois diverse, performante et où il fait bon de travailler :
  • encouragez la diversité informationnelle en diversifiant parcours et les compétences au sein de l'équipe, ce qui boostera la capacité à résoudre des problèmes
  • évitez de trop vous focaliser sur la diversité sociale, si cela peut paraître important au début, on se rend vite compte que ces différences ne sont que superficielles (une fois que l'on a pris en compte les autres types de diversité)
  • rassemblez des collaborateurs qui partagent des valeurs communes pour éviter les conflits improductifs qui nuisent au moral et risquent d'aboutir à une dislocation de l'équipe