dimanche 7 avril 2013

"Ce n'est pas comme cela que ça marche."

Depuis que nous avons créé notre startup, j'ai entendu cette phrase un certain nombre de fois, que ce soit au niveau des choix produit, des méthodes de ventes ou encore du style de management. Souvent cela est suivi par : d'après mon expérience voici ce qu'il faut que vous fassiez.

Il s'agit des pires conseils. Bien intentionnés certes, mais particulièrement à coté de la plaque pour une startup innovante.

Être prisonnier de sa culture

Lorsque l'on créé une startup innovante, ce n'est pas pour reproduire le passé mais pour créer le futur. L'expérience n'a de valeur que si elle entraîne la sagesse. Et la sagesse c'est prendre du recul par rapport à ses expériences. Il faut en identifier les principes sous-jacents et non pas reproduire les comportements de manière aveugle.
Êtes-vous sûr que votre expérience s'applique à la situation nouvelle ? Avez-vous identifié le dilemme sous-jacent à la situation ?


Un équilibre stratégique

En parlant de dilemme, appliquons l'approche à ce billet. Une entreprise s'inscrit dans plusieurs cultures : celle de ses métiers, de sa région, de son pays, etc. Dans quels cas une entreprise doit-elle s'inscrire dans la culture dominante, dans quels cas doit-elle en départir ?

Une entreprise dont la culture est similaire à celle de son pays réduit son risque et optimise sa productivité. En effet, elle fluidifie la communication avec ses partenaires (clients, institutions, salariés) et s'inscrit dans leur logique.

En revanche, une entreprise donc la culture va à l'encontre de celle de son pays se différencie de ses concurrents et crée potentiellement un avantage compétif sur le long terme. En effet, il peut être plus difficile de reproduire une culture que de copier un produit. Elle augmente aussi son risque d'échec car sa différenciation ne correspond peut être pas à un marché présent ou futur.

Le dilème est donc le suivant : plus vous voulez être innovant, plus il vous faudra vous différencer en allant à contre courant de la culture dominante. En conséquence, vous diminurez votre productivité immédiate, augmentrez votre risque mais vous augmentrez aussi votre potentiel de rupture (et donc de gain).

Yes you can

Vous me direz peut être que cela est trop théorique, que le poids de la culture nationale fait la réalité des choses. Pas si vous en croyez ces études.
Elles montrent en effet que les fondateurs d'entreprise ont une grande latitude dans leurs choix et que la culture nationale n'a qu'un faible impact. C'est plutôt rassurant au regard de l'incompatibilité entre la culture française et l'innovation. Il existe donc une large place à la réussite individuelle en matière d'innovation.



En conclusion, oui, ce n'est pas comme cela que ça marche habituellement. Mais c'est comme cela que ça marche chez nous car nous voyons le futur différement... et c'est peut être comme cela que ça marchera chez vous un jour. Observez, adoptez, et améliorez pour créer le futur qui vous plaît.