dimanche 31 mars 2013

Il est bon d'avoir un minimum de conflit au sein d'une équipe. Vrai ou Faux ?

Le bon sens veut qu'un peu de conflit au sein d'une équipe permet de faire avancer les choses et d'aboutir à des solutions plus créatives.

Réponse: VRAI et FAUX

Dans une étude récente, des chercheurs ont mené une étude sur l'impact de la composition des équipes sur leur performance. Il en ressort que, si le conflit mène à une performance supérieure dans certains cas, il peut aussi y nuire : tout dépend de la personnalité des membres de l'équipe.

Les personnalités qui provoquent le conflit

En termes de personnalité, les personnes dotées d'une faible agréabilité ont tendance à davantage provoquer les conflits. En effet, les personnes faibles en agréabilité privilégient d'avantage leurs propres intérêts à la coopération et l'harmonie sociale. En conséquence, elles sont plus souvent à la source de conflits que les autres.

Les personnalités qui bénéficient du conflit

En revanche, l'agréabilité (ou son absence) n'est pas liée à une meilleure gestion des conflits. Ce sont les traits d'ouverture et de stabilité émotionnelle qui, s'il sont fortement représentés au sein d'une équipe, permettent à celle-ci de tirer parti des conflits.

En effet, les personnes hautes en ouverture vont avoir tendance à signaler les problèmes en amont et ensuite à faire preuve de d'avantage de flexibilité dans la recherche d'une solution.
De même, les personnes hautes en stabilité émotionnelle sont moins anxieuses et vont ainsi faire preuve de moins de comportements de retrait. De plus, leur humeur est plus stable, ce qui peut aider à considérer les choses avec plus de recul.

Pas de vérité absolue en matière de composition d'équipe

Il est important de remarquer que, si elles ont à remplir des tâches générant peu de conflits, les équipes avec des niveaux faibles de stabilité émotionnelle et d'ouverture peuvent être aussi performantes que celles ayant des niveaux élevés.

La composition optimale d'une équipe dépend ainsi de l'environnement dans lequel elle évolue. Dans une startup, il sera pertinent de sélectionner des personnalités ouvertes et stables alors qu'au sein d'une entreprise ayant des procédures et des règles bien établies, l'inverse pourra être vrai.