samedi 2 mars 2013

8 erreurs à ne pas faire lorsque l'on jauge une personnalité

Pas facile de jauger une personnalité en quelques minutes. Mais difficile de s'en empêcher. En situation sociale nous sommes constamment en train de tirer des inférences sur les personnes avec lesquelles on communique.

La dimension de personnalité la plus facilement appréhendable est sans doute celle de l'introversion-extraversion. Commune à la quasi totalité des modèles de personnalité, elle indique le degré d’énergie et de sociabilité d'une personne.

Mais attention, un trait peut en cacher un autre ! Sans modèle de personnalité, on tombe facilement dans le piège de l'effet de halo : notre tendance à attribuer des caractéristiques positives à une personne dès lors que l'on a perçu une caractéristique désirable, en l’occurrence l'extraversion.

Voici donc, sur la base du modèle du Big Five, les pièges à éviter :


Les introvertis sont timides

Oui, les introvertis sont décrits comme timides. Mais il faut plutôt parler de réserve. Les introvertis n'ont pas forcément peur d'aborder les autres : ils en ressentent tout simplement moins l'envie et cela les fatigue à contrario des extravertis que cela stimule.
La timidité appartient à un autre trait du Big Five :  le Névrosisme. De manière contre intuitive pour ce qui ne le sont pas, on peut ainsi être sociable et timide à la fois !

Les introvertis sont obéissants

Oui les introvertis ne cherchent pas à dominer les autres. Par contre, même s'ils ne l'expriment pas à voix haute, ils ne vont pas forcément se laisser faire.
En effet, être conciliant appartient au trait de l'Agréabilité. Attention donc, pour un introverti ne rien dire ne signifie pas être d'accord, surtout si son agréabilité est faible.

Les introvertis sont cultivés

Oui, les introvertis passent plus de temps dans les livres / les ipads. Mais la culture est d'avantage liée au trait de l'Ouverture qui correspond à l'attrait pour l'art et les choses nouvelles. On peut être introverti et ne lire que des magasines people !

Les introvertis sont intelligents

Non, pas plus qu'un extraverti. D'ailleurs l'intelligence n'est pas liée à la personnalité.


Les extravertis sont créatifs

Non, la créativité est liée au trait de l'Ouverture. Par contre les extravertis vont être ceux qui vont reprendre et communiquer les idées des autres au plus grand nombre.

Les extravertis sont émotionnellement stables

Non, la stabilité est liée au trait du Névrosisme. Par contre un extraverti peu stable va l'exprimer facilement ce qui donne un caractère "soupe au lait" avec le ressenti de nombreuses émotions positives dues à l'extraversion mais aussi de nombreuses émotions négatives dues au Névrosime.

Les extravertis sont de bons leaders

Oui, les extravertis sont attirés par le statut et la dominance. Ils sont donc plus souvent en position de leadership que les introvertis. Par contre cela ne fait pas forcément d'eux des leaders efficaces, cela dépend du contexte. De plus, qui veut d'un leader instable ou peu consciencieux ?

Les extravertis sont sympas

Oui, les extravertis sont plus chaleureux. Mais cela ne veut pas dire qu'ils sont plus altruistes. Les comportements d'entraide correspondent au trait d'Agréabilité. Un extraverti peu agréable va pouvoir se montrer très dur pour dominer les autres.



Alors, a-t-on tout faux lorsque l'on est victime de l'effet de halo ? Pas forcément. L'effet de halo pourrait avoir un fondement car l'extraversion semble être liée à des caractéristiques désirables sur les autres traits... en général.
Mais recourir à des généralités risque fort de mener à l'erreur de jugement. D'où l’intérêt de bien maîtriser un modèle comme le Big Five pour mieux cerner la complexité des personnalités.




--
Si les biais cognitifs concernant la personnalité vous intéressent consultez mon billet sur les stéréotypes de genre.