jeudi 21 février 2013

La mixité entraîne-t-elle la performance ? Une question de culture d'entreprise.

+Mael Delemotte, expert en Responsabilité Sociale des Entreprise, m'a envoyé un article intéressant qui s’interroge sur les liens entre mixité et performance. Il y est fait mention de travaux qui ont démontré un lien entre une plus grande mixité et une meilleure performance.

Or, jusqu'à présent les études scientifiques menées sur les liens entre diversité démographique et la performance ont été peu concluantes. Je me suis donc dit que le sujet méritait d'être creusé davantage.

Diversité :  le bon et le moins bon

Du point de vue de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), la diversité est à la mode et on en vante les bénéfices suivants :
  • Mieux refléter ses clients ;
  • Bénéficier d'un pool de talents plus large ;
  • Être plus créatif ;
  • Réduire les biais lors de la prise de décision ;
Les deux premiers points sont indiscutables mais en matière de créativité et de prise de décision, les résultats scientifiques sont plus mitigés.

La diversité engendre en effet deux types de conflits :
  • Des conflits de tâches, sur la manière de faire les choses. En général ces conflits sont plutôt productifs et augmentent la capacité à résoudre des problèmes.
  • Des conflits émotionnel, dus aux différences de personnalité et de valeurs. En général ces conflits nuisent à la performance.
Le résultat de l'interaction de ces types de conflits est que, en général, la diversité n'est pas liée à la performance, voir a une influence légèrement négative.

L'influence de la culture d'entreprise

Toutefois le sujet n'est pas clos car il semble que des variables peuvent permettre de bénéficier de la diversité sans en subir les conséquences négatives.

J'ai déjà écrit sur le sujet en montrant que des valeurs communes permettaient de mieux concilier la diversité démographique.

Mais il faut aussi savoir que l’environnement de travail joue un rôle important sur l'impact de la diversité par rapport à la performance, plus précisément au niveau du type de culture d'entreprise.

Dans cette étude, des chercheurs ont mesuré la culture des entreprises et étudié si le lien entre la diversité et la performance variait selon si l'entreprise avait une culture de type collaborative ou une culture de type innovante.




Comme vous pouvez le voir sur le diagramme ci-dessus, les cultures collaboratives et innovantes ont en commun le fait qu'elle offrent une flexibilité importante à leurs salariés, ce qui est un plus pour mieux intégrer la diversité.
En revanche elles s'opposent quant à leur approche par rapport aux résultats. Les entreprises collaboratives se focalisent sur les relations et les personnes alors que les entreprises innovantes se focalisent davantage sur l'obtention des résultats.

Les auteurs de l'étude montrent que cette différence a pour conséquence d'inverser la relation entre diversité et performance au niveau des équipes de management. Les entreprises collaboratives, par leur approche qui encourage le travail en équipe et la participation intègrent mieux la diversité et en bénéficient. Les entreprises innovantes qui ont des valeurs davantage tournées vers la compétition et l'indépendance subissent un impact négatif de la diversité sur leur performance.



En conclusion, il est rarement pertinent d'adopter des méthodes de management sans prendre en compte les contingences propres à chaque entreprise. Si les entreprises veulent mieux intégrer la diversité, alors il leur faudra renforcer les aspects collaboratifs de leur culture... au risque de limiter leur capacité d'innovation de rupture.