samedi 5 janvier 2013

Ceci n'est pas une culture d'entreprise

Ben Horowitz, le co-fondateur du fonds d'investissement Andreessen Horowitz a récemment écrit un article  sur l'importance de la culture d'une startup lorsqu'elle atteint sa phase de développement.

Selon lui, la mise en place de "points de culture" (Schein appelle cela un "artefact") permet d'aligner le comportement des salariés avec les objectifs de l'entreprise. Il explique que les bureaux d'Amazon sont en fait des portes afin de monter que l'entreprise met la réduction des coûts au service du client avant le bien être de ses salariés et que la devise de Facebook est : "Allez vite et cassez des choses" car Mark Zuckerberg pense que l'innovation est à ce prix.

La culture d'entreprise est alors pour son fondateur un moyen de s'assurer que l'entreprise va bien là ou il le veut et de maintenir les avantages stratégiques de l'entreprise sur le long terme.

Jusque-là, sa réflexion est pertinente.

Les chiens et le yoga ne sont pas une culture

Pour Ben Horowitz, les chiens au travail et le yoga ne correspondent pas à une culture d'entreprise car ils ne correspondent pas à des objectifs de résultat.

Peut-être a-t-il voulu simplifier les choses mais il commet là une erreur commune à beaucoup d'entrepreneurs et de managers. Il déclare qu'une culture d'entreprise n'en n'est pas une car il n'y reconnaît pas ses propres valeurs.

En effet, si pour Ben Horowitz une culture doit être orientée résultats, pour d'autres elle doit être orientée famille. Toujours selon le modèle de Schein, une entreprise qui accueille les chiens de ses salariés part de la prémisse qu'un salarié au bien être élevé sera plus productif qu'un salarié qui a mal au dos car il travaille sur des portes posées sur des tréteaux.


Doit-on accuser Ben Horowitz d'ethnocentrisme d'entreprise ? J'ai placé ma vision des deux cultures sur le diagramme que nous utilisons chez Vadequa (basé sur le modèle de Quinn) :






Que chacun y reconnaisse ses propres valeurs, et potentiellement le type d'entreprise qui lui convient. Au fait, quelqu'un sait-il si Amazon propose du Yoga à ses salariés ?