samedi 15 décembre 2012

Ne confondez pas culture d'entreprise et secteur d'activité

Une idée fausse que j'entends souvent lorsque je présente Vadequa est qu'une culture d'entreprise est définie quasi uniquement par sa taille et son secteur d'activité. N'allons pas si vite...

Oui, le secteur d'activité joue un rôle majeur

Dans leur étude, Chatman et Jehn ont évalué l'influence du secteur d'activité sur la culture des entreprises. Elles concluent que différences de cultures entre secteurs sont plus importantes que les différences entre les entreprises prises individuellement.

Plus que les spécificités propres à chaque entreprise, l'environnement joue donc un rôle majeur dans la développement des cultures d'entreprise.

Toutefois, toujours d'après la même étude, les différences entre entreprises d'un même secteur sont significatives, ce qui nous amène au point suivant.

Des cultures uniques et en constante transition : l'exemple du secteur bancaire

On peut observer que les banques ne partagent pas une culture unique : Goldman Sachs est ultra-compétitive; HSBC est conservatrice et privilégie la stabilité; La BNP Paribas a une culture collaborative.

Surtout, ces cultures évoluent. En France, du fait des turbulences du secteur, les banques de détail adoptent une culture d'avantage orientée résultats. Mais toutes les entreprises n'en sont pas au même stade d'adaptation. Et la transition est souvent laborieuse comme en témoignent les conflits sociaux au sein de la Banque Postale et de la Caisse d'Épargne...


Ainsi en conclusion : oui, le secteur d'activité donne une idée de la culture d'une entreprise mais l'historique de chaque entreprise entraîne des différences significatives au sein d'un même secteur.