lundi 1 octobre 2012

Qu'est ce qui fait une personne ?

La question fut longtemps une question du domaine de la philosophie.
« Connais-toi toi même », la célèbre devise de Socrates, l'illustre bien. Comment se connaître si l'on ne comprend pas ce qui fait sa différence avec les autres ?

En psychologie, il s'agit de psychologie différentielle.

Comme vous pouvez le lire sur sa page Wikipedia, Socrates savait que cette science, qui ne s'appelait alors pas ainsi, était d'une infinie complexité et que sa recherche serait sans fin.

Je vous ai donc fait un résumé de l'état de la recherche à l'heure actuelle. Une mise en garde : il s'agit de mon opinion et de mes connaissances personnelles, le débat sur le sujet entre psychologues, neurologistes, biologistes et autres étant lui aussi sans fin...


Pour vous donner un schéma de compréhension, j'ai séparé les différences en deux grandes catégories : ce qui est principalement inné et ce qui est principalement acquis.


Différences principalement innées

Caractéristiques physiques
Cela nécessite relativement peu d'explications. Taille, sexe, couleur de peau, etc. Ce sont les éléments les plus immédiatement perceptibles chez une personne.
Les caractéristiques physiques sont principalement héréditaires mais dépendent aussi de nombreux facteurs environnementaux : croissance selon l'alimentation de l'enfant, accidents, etc. De plus, elles ne sont pas toujours aussi tranchées que l'on le croit, comme l'ont montré les débats sur le sexe des athlètes aux jeux olympiques.

Intelligence
Au risque de surprendre certains, l'intelligence d'une personne est très stable passé l'âge adulte. Je n'irai pas plus loin car j'ai déjà écrit sur le sujet à de nombreuses reprises. Retenez juste que, quelque soit son niveau, cela n'est pas une excuse pour ne pas continuer à apprendre.

Personnalité
La personnalité consiste en l'ensemble des préférences comportementales stables d'une personne.

Si l'on accepte cette définition (il y en a d'autres), la personnalité est stable. Ensuite, on peut discuter de la définition. Mais, ce que les scientifiques on démontré, c'est qu'il existe bien quelque chose de stable tout au long de la vie d'un individu qui est distinct de l'intelligence.
Alors, appelez cette "stabilité" comme vous le voulez, moi-même je l'appellerai personnalité.

Différences principalement acquises

Valeurs
Les valeurs sont ce à quoi l'on aspire. Elles sont le résultat de l'interaction entre la personnalité et l'expérience. Elles sont donc moins stables que la personnalité mais suffisamment stables pour être significatives à l'échelle d'une vie.

La richesse, l'humilité, la sécurité, le respect et la liberté en sont des exemples.

Croyances
Les croyances sont des opinions, entre autres sur les façons de parvenir à atteindre ses valeurs.

Attitudes
Les attitudes sont des prédispositions favorables ou défavorables dirigées vers un objet (personne, place, chose, souvenir, etc). Elles sont la somme des croyances et ne sont pas forcément perceptibles à première vue.

Émotions
Les émotions sont des expériences psychologiques mais aussi physiologiques (sourire, rougissement, expression faciale, etc) qui permettent de ressentir et de communiquer avec les autres.
Les émotions sont relativement incontrôlées.

Comportement

Le comportement d'un individu est constitué d'actions qui sont issues de l'interaction entre l'ensemble des éléments décrits précédemment et l'environnement dans lequel se trouve l'individu.


Culture

Pour finir, la culture, qui est l'une des facettes de l'environnement consiste en l'ensemble des croyances, des attitudes et des comportements acceptés, encouragés et enseignés par le groupe ainsi que leur manifestation physique (règles, symboles, rites).



Après avoir lu tout cela, vous devez vous demander si vous faites partie de la culture ou si la culture fait partie de vous.
Qui a dit que cette recherche serait sans fin ?