mardi 15 novembre 2011

Adéquation avec une culture d'entreprise : personnalité ou valeurs ?


Lorsque l'on évalue l'adéquation d'une personne avec une culture d'entreprise, est-ce une question de personnalité ou de valeurs ?

Personnalité
C'est l'ensemble des comportements, sentiments et pensées stables qui caractérisent un individu. Un des modèles de personnalité qui fait le plus consensus est le modèle Big Five qui décrit les personnalités selon 5 traits continus (Ouverture à l'expérience, Conscience - être consciencieux -, Extraversion, Agréabilité et Névrosisme).

Valeur : harmonie interne
Valeurs
Ce sont les objectifs de vie d'un individu, qui reflètent ce qui lui est important. Ces valeurs sont souvent vues comme le fruit de son expérience et sont relativement stables dans le temps.
Exemples : un monde beau, sécurité de sa famille, harmonie interne, une vie excitante, recherche du succès (tirées du Sondage des Valeurs de Roteach).


Ainsi, on peut voir la personnalité comme ce que l'on est alors que les valeurs sont ce à quoi l'on aspire.

Quelle est la relation entre personnalité et valeurs ?
Dans leur étude Valeurs et Personnalité, W. Bilsky et S.H. Schwartz ont étudié l'influence de la personnalité sur les valeurs individuelles.
Il ressort de leur travail que valeurs et personnalité sont fortement liés selon deux mécanismes :
  • Covariant : certaines valeurs renforcent des comportements et vice-versa. Par exemple, la valeur recherche du succès contribue à un comportement assertif (affirmation de soi), qui, si des succès sont obtenus, renforce l'importance de la valeur recherche du succès et ainsi de suite.
  • Compensatoire : certains valeurs, si elles sont atteintes, minimisent des comportements et vice-versa. Par exemple, la valeur sécurité contribue à un comportement prudent en matière de santé, qui, une fois la bonne santé obtenue, diminue le besoin de sécurité.

Influence sur la satisfaction au travail
Du fait de leur entrelacement, la personnalité et l'adéquation entre ses propres valeurs et les valeurs d'une culture d'entreprise ont toutes deux une influence positive sur la satisfaction au travail, le turnover et l'engagement.


Au final, doit-on privilégier personnalité ou valeurs ? Il semble que la question importe peu. D'autant plus qu'il risque d'être difficile de faire la différence entre les réponses au présent et les réponses aspirationnelles. De surcroît, La tâche est rendue plus ardue dans un contexte de sélection où les enjeux sont importants.
Toujours est-il qu'analyser les écarts entre valeurs et personnalité pourraient offrir des perspectives intéressantes pour le développement de soi... à condition que nous soyons capables de différencier réalité et aspirations.