mercredi 14 septembre 2011

Instinct viscéral : bactéries et comportement

bacteria by
Rocky Mountain Laboratories,
 NIAID, NIH.11/2002
Un corps humain compte davantage de bactéries que de cellules humaines.
Entre autres, ces microbes aident à notre digestion sans quoi nos intestins ne pourraient pas fonctionner correctement.

Toutefois, il semble que leur rôle ne s'arrête pas là. The Economist présente le résultat d'un étude (en anglais) sur les souris qui montre que leur comportement et leur humeur sont influencés par le type de bactéries qu'elles ont ingéré.

Ainsi, la bactérie Lactobacillus rend les souris moins anxieuses : elles sont plus aventureuses et sont d'une humeur plus positive. Dans une expérience un peu sadique, les chercheurs ont plongé des souris dans un bocal rempli d'eau d'où elles ne peuvent s'échapper. Or, celles qui ont ingéré la bactérie nagent plus longtemps que les autres avant de devoir être secourues (ce qui est un signe de bonne humeur chez les souris paraît-il).

De là à extrapoler le résultat à des humains, il y a un pas... que certains scientifiques ont commencé à franchir. Par exemple, des traitements à base de bactéries pourraient aider à soulager certains troubles mentaux.


Alors, en attendant de savoir à quel point notre comportement est influencé par les bactéries qui nous composent, nous voici enfin dotés d'un argument pour justifier nos intuitions viscérales (et d'une explication scientifique à la fable des deux grenouilles)