mercredi 20 avril 2011

Sciences du management : Bullshit ?

Les études scientifiques erronées ne se limitent pas au domaine du management comme le montre cette étude qui affirme que la plupart des conclusions des études médicales publiées sont fausses. Les erreurs statistiques - commises de façon plus ou moins volontaire par les chercheurs - sont monnaie courante.
Toujours est-il que les sciences du management ont une histoire particulièrement chargée en matière de recherche erronée devenue populaire.

Les origines tayloristes
Frederick Winslow Taylor, fondateur du courant de l'organisation scientifique du travail au début des années 1900 a pris beaucoup de libertés avec la méthode scientifique. Ses travaux, réalisés lorsqu'il occupait le poste d'ingénieur à la Bethlehem Steel Company, reposent sur des expériences dont les résultats furent "ajustés" entre 20 et 225%.
Peu importe, bien que licencié de la Bethlehem Steel Company en 1901, il fut reçu à bras ouverts dans le monde académique où il devint professeur au Dartmouth College. En 1908, le programme de la première année de management à Harvard - une discipline alors balbutiante - fut basée sur les principes de l'organisation scientifique du travail.

L'indémodable pyramide de Maslow
Datant des années 1950, la pyramide des besoins de de Maslow est un exemple de théorie infondée qui reste toutefois très populaire de nos jours parmi les consultants en management, les marketeurs et les publicitaires.
Selon la théorie des besoins de Maslow, un individu cherche à satisfaire ses besoins de plus bas niveau en premier et progresse ensuite vers le haut de la hiérarchie. Si un besoin de niveau inférieur n'est pas satisfait, alors l'individu ne cherchera pas à satisfaire ses besoins de niveau supérieur. L'individu ne cherchera pas non plus à assouvir d'avantage les besoins d'un niveau inférieur au sien étant donné qu'ils sont déjà comblés.


D'une logique implacable, cette théorie à pourtant été entièrement réfutée. Dès les années 70, des scientifiques ont remis en question les fondements de cette théorie :

  • Il n'existe pas de hiérarchie des besoins. Un individu cherche à satisfaire plusieurs niveaux de besoins simultanément.
  • Un individu ne va pas oublier ses besoins de niveau inférieur une fois qu'ils sont satisfaits. Au contraire, plus un besoin est assouvi, plus on cherche à le satisfaire.


Qu'est ce qui fait la popularité contemporaine de la pyramide des besoins de Maslow ? Sans doute sa simplicité et la possibilité de l'adapter à de nombreux domaines. N'est-ce pas ironique pour Abraham Maslow qui est réputé être à l'origine de la citation "Tout ressemble à un clou pour qui ne possède qu'un marteau" ?

Mise à jour : un très bon article sur Maslow et sa théorie ici. J'ignorais que Maslow avait lui même pointé les dérives de l'utilisation de sa théorie.


Un siècle plus tard
En matière de sciences du management, il faut parfois être patient. Cette étude publiée en 2011, analyse les données recueillies dans les années 1920 lors de l'expérience de Hawthorne par Elton Mayo. Cette expérience a eu une influence profonde sur la psychologie du travail. Et pourtant, d'après les auteurs de l'étude, les descriptions des motifs de données dits remarquables par Elton Mayo sont "entièrement fictives".

Il n'est donc jamais trop tard pour appliquer une véritable démarche scientifique dans le domaine des sciences du management. Les chercheurs du XXème siècle ont eu le mérite de poser les débats. Si les réponses qu'ils ont apporté ont été teintées par leurs pré-conceptions et leur malhonnêteté scientifique, il est toujours temps d'y répondre... scientifiquement cette fois.