jeudi 3 mars 2011

La nationalité influe-t-elle sur la personnalité ?

Un Allemand est consciencieux. Un Suisse est rigoureux. Les Américains sont sûrs d'eux (voir arrogants). Les Canadiens se jugent soumis. Et les Français sont feignants.

D'ailleurs, plus vous voyagez, plus vous pourrez vous rendre compte de la véracité de ces propos. Les trains suisses ne sont-ils pas extraordinairement ponctuels ? Ce sont bien les Français qui ont inventé les 35 heures ?

Une équipe de chercheurs a tenté de mesurer la répartition des traits de personnalité dans 56 pays répartis sur tous les continents afin d'établir s'il existe ou non des tendances par pays. Ils se sont appuyés sur le modèle de personnalité Big Five pour réaliser un questionnaire interculturel.

Réaliser un tel questionnaire est une tache complexe car il s'agit de traduire les items du questionnaire dans chaque langue puis de les faire traduire à nouveau dans le sens inverse afin de s'assurer que l'esprit originel des questions est préservé. Ensuite, il faut vérifier la validité interne du questionnaire à partir des réponses obtenues : quand plusieurs items portent sur un même trait de personnalité, alors pour un même individu, les réponses devraient aller dans le même sens. Finalement, il s'agit de vérifier la validité de construit, c'est à dire que l'on mesure bien les dimensions de personnalité prévues. Cela se fait via des méthodes d'analyse statistique et en comparant les réponses à celles des questionnaires existants (NEO-PI-R en l’occurrence).

Après avoir soumis le questionnaire à 17 000 individus dans 56 pays, il en ressort que, contrairement aux stéréotypes, il n'existe pas de différences majeures dans la personnalité des habitants d'un pays à l'autre. Il existe bien quelques différences faibles ou modérées d'une région du monde à l'autre mais elles apparaissent négligeables si on les compare avec les différences entre individus d'une même région.

Le plus surprenant est que pour les différences constatées, celles-ci vont souvent à l'encontre des stéréotypes du pays. Les Chinois, Coréens et Japonnais seraient ainsi parmi les moins consciencieux. Autant de nations qui ne se font pourtant pas remarquer pour leur indiscipline.

Alors, en attendant de nouvelles avancées scientifiques sur la question, ne jugeons pas trop vite les étrangers...