vendredi 15 octobre 2010

Comment (ne pas) recruter son PDG ?

Votre entreprise est dans une phase de transition. Elle est maintenant établie dans son marché et est entrée dans une phase de croissance soutenue mais stable. En tant que PDG-fondateur, vous connaissez vos forces et vos faiblesses. Vous, qui avez la passion et la persévérance nécessaire pour créer un nouveau produit, sentez bien que l'administration d'une société mature ne fait ni parti de vos compétences, ni de vos aspirations.
Tel que Larry Page et Sergey Brin, fondateurs de Google, vous être à la recherche de votre futur PDG qui sera du même acabit que Eric Schmidt.

Il n'est pas question de se tromper. S'agissant du poste clé de votre entreprise, vous avez nulle envie de voir vos efforts réduits à néant par un PDG incompétent. Étant donné que vous cherchez un administrateur de talent, quoi de plus naturel que d'aller le chercher parmi les diplômés d'un Master of Business and Administration (MBA) ? Avec la sélection à l'entrée des programmes, vous êtes certain de recruter parmi l'élite, et deux années de formations en administration leur ont apporté de solides connaissances. Vous bénéficierez aussi de leur réseau. Finalement, leur motivation à réussir est importante, comme en témoigne le sacrifice financier qu'ils ont consenti ainsi que le travail soutenu qu'ils ont du fournir pour obtenir le diplôme. Vous voici soulagé, vous savez où chercher votre future recrue.

Cependant, votre directeur financier de longue date n'est pas convaincu. Et il a de bonnes raisons de ne pas l'être : il n'a pas de MBA et pourtant se serait bien vu PDG. Au détour d'une conversation innocente sur votre stratégie, il laisse fort opportunément échapper de ses dossiers une étude sur la question.

À votre grande surprise, il y est révélé que la performance à long terme de votre entreprise ne dépend pas de la formation de votre PDG. Certes, cela influe sur le court terme et un MBA d'une école réputée à une incidence très légèrement positive sur la performance. Mais au final, est-ce que cela justifie le coût d'un PDG issu d'une formation d'élite ?

Afin d'en savoir plus, vous contactez l'INSEAD qui offre des MBA réputés. Elle vous renvoie vers une étude faite par ses propres chercheurs qui met clairement en évidence l'influence positive des MBA sur la performance à long terme des entreprises. Bien entendu, votre directeur financier se fait une joie de souligner les conflits d'intérêts évidents sous-jacents à cette étude. Alors, qui croirez vous ?